Gémnème

From CREATI
Jump to: navigation, search


introduction au cyberespace
la nécessité d'une perspective intégrale

Les germinations des gémnèmes que cultive Créati.se semble être à sept niveaux :

  • l'identification d'un espace projet nouveau par un nom et par sa cartographie architectonique, c'est à dire où il se place en termes de perligence intellectuelle, sociétale et fonctionnelle [1]. Il s'agit donc d'un positionnement de son propos qui conduira à une libre auto-expression. Ce que l'on peut appeler sa "tléonologie".
  • des incitations à l'initiative entrepreneuriale par une contribution exploratoire, documentée par un blik (book in line) d'amorçage mis à disposition opérationnelle dans le cadre de l'association World@wide.
  • le secrétariat de propositions d'association, de groupes de travail ou d'expérimentations sous le forme de tandem, trirème assistée ou non par un coweb, et la tenue de leur blik documentaire.
  • le développement de solutions, architecturales, logicielles ou fonctionnelles réclamées par ces propositions dans le cadre de l'association INTLNET. Le Blik du projet maintiendra un point multiauteur sur leur état d'avancement et les efforts de standardisation éventuellement nécessaires.
  • la mise en production intellectuelle à partir du blik (avec ses outils RDLab) et du développement du sogiciel du projet. Le but sera que le primauteur initial du blik passe la suite graduellement au Major d'un projet devenant autonome qui pourra être suivi, conseillé, voire financé, dans sa montée en réponse et en puissance par ses futurs partenaires et clients.
  • la tenue à jour d'un plex, c'est à dire d'un document tenant à jour l'"agorèse" de la complexité des tenants et aboutissants du projet sous la supervision d'une compétence économique entourée d'une capacité d'investisseurs, capable de monter un fond d'accompagnement du projet.
  • une assistance à l'organisation d'une "trirème" (juniors, séniors, actors) pour la concrétisation possible d'un projet d'entreprise.
  1. L'approche contributive d'une senior entreprise permet, à ce stade, de s'affranchir des contraintes économiques, dont les nécessités et la modélisation des retours sont second au projet sémantisé en lui-même. Fait-il sens ou non ? Pourquoi et comment ? Le reste relève de sa pragmatique.



BLIK

Le projet de base de CREATI.SE est la compilation d'une architecture cobotique et d'une logique informatique comme outil central de soutien : le blik. Et sa systémique étendue et compatible mediawiki : le logociel "bliki".

Un "blik" est à comprendre comme le concept du livre adapté à la cybernité. Le bliki est sa systémique d'extension interligente.

Il va être ici utilisé pour la réunion, la duplication, la discussion et l'appropriation des mnèmes (passifs : documents, ou actifs bots) du projet, dont il va devenir un manuel dynamique. Il s'agit à la fois d'un outil, d'un mode d'appropriation de l'outil, d'un compendium thématique, de méthodologies de présentation et de lecture qui leur soient ad hoc.

Intergiciels/Agoriciels

Les systémiques informatiques auxquels CREATI.SE fait appel sont de deux types :

  • logiciels qui relèvent de la logique séquentielle traditionnelle (informatique) traitant le multiagent un agent à la fois, le langage de base est alors le langage C pour plus de flexibilité et des solutions éprouvées (prototypage, solutions standards existantes) ;
  • les intergiciels temps réel et multiagents, selon une approche agorique (multimatique[1]) qui sera basée sur les langages erlang/elixir et la machine virtuelle beam (production) et les conceptions issues des projets Creati.se de recherche en termes de "cobocoms" (communications des systèmes opératifs autonomes [SOA]).


  1. Le développement du concept de réseau s'est fait entre la recherche publique du principe téléinformatique (USA, France) et appliquée à l'optimisation technique et économique multimatique (Groupe TYMSHARE et intégration de son réseau/technologie multitechnologie TYMNET).
    Le but de la multimatique est de partager l'optimisation du traitement, par une gestion de type place de marché (agora), entre sites autonomes. Les traitements sont mis aux moindres-enchères en fonction des disponibilités des processeurs, de leur spécialisation, de leur capacité, de leur sécurité, etc., et du coût des transferts de données par le réseau à partir de leur localisation initiale.
    Cette conception interne au groupe TYMSHARE, a commencé à être proposée comme un service étendu du réseau, d'abord à des opérations partenaires ou clientes (AirLines, VISA, Banques, etc.) puis, puis exploré par TYMNET, comme un type de services réseau de niveau "couche OSI six Présentation" à valeur ajoutée : les Network Extended Services/Systems. (NXS)

Architectonie

Une architectonie est une compréhension architectonique (au niveau des principes et des prémisses) des choses. Son rôle est d'assurer une perspective commune pour traiter la complexité de la diversité agorique (comme sur une agora) des choses. Creati.se est porteur du projet "ALFA" d'une agorèse (cohérence agorique) du LERDA laboratoire d'INTLNET, secrétariat initial du développement du réseau datacoms international (1978), porté sous la technologie TCP/IP à partir de 1986 sous le terme générique d'internet. Le développement technologique (puissance des processeurs individuels et bande passante télécom) permet aujourd'hui de pallier les faiblesses de TCP/IP. Ceci est nécessaire au développement d'une cybernité mondiale équilibrée dans le respect des communautés nationales, de leurs lois, de leurs membres aujourd'hui souvent dispersés et plus généralement de multitude des personnes humaines, dans le respect des univers privés dont elles sont chacune le centre.

Gémème

Le concept de "mème" dû à Richard Dawkins est celui d'un réplicateur comportemental. L'on pourrait donc parfaitement dire qu'une civilisation serait un "géméme". La différence fondamentale entre un "mème" et un "mnème" est que le "mème" est subi et reproduit par chaque personne et le "mnème" est généré par une personne ou accumulé à partir de la production d'un groupe de personne (mémoire collective).

Le gémème conduira donc à un comportement entropique; le gémnème à un progrès néguentropie. Il est probable que la durabilité de l'évolution sociale résulte d'une homéostasie prenant en compte gémèmes et gémnèmes.

Il en sera sans doute de même entre ce que l'on peut appeler sémiotiquement sémèmes et "sémnèmes" en ce qui concerne l’autoconstruction, l'évolution et le remplacement des langues.

Les deux familles notionnelles considérées sont sans doute sujettes à une épiphénomènologie (c.-à-d.. s'ajoutant par surcroît) comparable à celle que l'on découvre avec l'épigénétique. L'on va donc pouvoir considérer l'épigémnèmique et l'épigémémique, un composant du processus de développement que les logiciels libres connaissent bien sous le nom de "fork".

Un mnémonique simple pour se souvenir de la différence entre ces deux familles de concepts est que la lettre "n" qui les différencie peut-être rapporté à "nouveauté ajoutée" ou "néguentropie", une manière de se rappeler que la néguentropie est l'inverse de l'entropie (qui est l'érosion), et donc la création.

Budget

Le budget en pourra être en partie assumé par les contributions pratiques de certaines des sous-initiatives initiales :

  • création d'une association de financement ("crowd-up")
  • appel au crowd-funding.
  • appel à des sponsors (qui peuvent être des cofondateurs)

CREATI.SE est elle-même un gémnème. Son budget est l'apport et le temps de son principal. Sa rémunération éventuelle passera par ses droits intellectuels qui seront établis dans le cadre de la constitution statutaire des projets facilités par leur Major.

Ils seront prochainement apportés à la société FJF (en création ad hoc) pour en simplifier la formulation et le soutien que CREATI.SE et/ou ses autres partenaires pourront (continuer à) apporter. Ceci fait encore partie de la recherche de droit complexe que concerne la création d'une société civile d’intérêt intergénérationnel, ce qui parait une formule simple pour la gestion d'un gémnème.