Mnème

From CREATI
Jump to: navigation, search


La notion de "mnème" et de "mnématique" remonte à André-Marie Ampère, celle-ci étant la discipline du traitement des mnèmes (il avait également identifié la cybernétique, gouvernance monolectique au sein de l'environnement).


Le mnème est une notion technosophique qui correspond aux traces mémorielles d'un événement, d'une personne, d'un groupe, d'un art, d'une civilisation.

Il permet d'asseoir une double compréhension de l'interligence (chemins des interliens) mémorielle du traitement factuel :

  • par l'homme : la donnée (data) fournie par un producteur est captée (capta) par un récepteur et traitée (tracta) avant que d'être catégorisée dans la cérébrique humaine (cerveau) d'où elle peut être remémorée ("est intelligent non pas qui se souvient mais qui se remémore. " Aristote).
  • par l'artefactuel : la donnée (data) fournie par un producteur est captée (capta) par un récepteur et avant d'être traitée (tracta), potentiellement filtrée (filtrata) puis dénommée (denominata) avant d'être mnémée [1] (mnemata) dans la datamasse interne d'une ou plusieurs cérébriques artefactuelles où elle pourra être minée de multiple manières.

La gémnémique est la capacité (capax) d'un mnème de participer à la génération et au pilotage (cogiteur) d'un cérébrique autonome et/ou de poursuivre un mnème existant ou tiers.
L'épigémnémique est la capacité (ou la discipline de son étude) d'une gémnèmique de s'adapter à l'extension de son mnème ou à ses oublis.


Le mnème peut être extrait des traces pour être mémorisé (données conservées) et mnémorisé (extension du mnème). Des exemples en sont l'archéologie, la forensique, etc. Une fois ainsi intégrée à la cérébrique artefactuelle, il peut être utilisé par un cogiteur artificiel et "ressuscité". Il devient alors un patrimoine dont le droit n'est pas encore totalement défini dans le domaine des patrimoines intellectuels et de la perduration de la personne (physique ou collective), à travers son mnème. Il en résulte que sans former la totalité de la personne, le mnème lui est intrinsèque au point de pouvoir survivre au corps, à l'esprit et aux droits.


---
  1. le néologisme mnémer s'impose pour différencier un processus pouvant être informatiquement complexe du simple dépôt en mémoire disque.