Plex

From CREATI
Jump to: navigation, search


Le projet d'une entreprise était jusqu'à présent identifié à son "business plan".

Mais cela, c'était avant.



Qu'est-ce qu'un plex


Nous comprenons aujourd'hui que, dans un monde complexe, ce qui doit être présenté est une "preuve du possible" associée à une "carte du futur" aux rubriques et à la présentation plus étendues,
  • pour répondre aux questions d'un plus grand nombre,
  • où parfois il peut n'y avoir ni de banquier ni même d'angel, car pas d'argent co-fondateur nécessaire,
  • mais où la crédibilité du projet n'en est qu'à plus étudier dans ses moindres détails par les partenaires qui s'y engagent.


Nous appelons "plex" (plan complexe) un tel type de dossier, qui s'inscrit dans le cadre d'une complexité [1] où le propos doit se faire crédible et donc compréhensible à tous.


Ceci est difficile, car :
  • la raison humaine est habituée à rechercher la simplicité apparente, c'est-à-dire une relation unique (simple) entre la question et la réponse,
  • alors que la complexité est précisément la multiplicité et le maillage (l'interliance) des "simplicités" sous-jacentes à la simplicité apparente, plus simples mais plus nombreuses, qu'il faut rendre plus simples encore (et donc plus fiables, plus efficaces, plus rentables, etc.) grâce aux possibilités complémentaires offertes par le projet considéré.
La recherche pour l'émergence d'une méthodologie de réponse à un tel défi, nécessairement informatisée pour permettre les simulations qui seront réclamées à tout projet, est un travail de fond pour lequel Creati.se recherche l'aide d'une solide "conflexion" amie (maillage de réflexions croisées)
C'est ce plex qui va décrire le gène conceptuel du projet "clic en main" final accompagné des ses motivations et de ses capacités d'autodéveloppement : nom, blik, coweb (environnement web), marché, manuel, cobotique, sources d'aides pratiques et financières, organisation d'entraide libre et financière, mnème initial (historique, développement, achèvements, accords, etc.)


La métaphore du "blik"


La métaphore du "bureau" de Rank-Xerox a été reprise par l'ensemble des grands interfaces utilisateurs (Apple, Microsoft, Google, Linux). Elle est celle statique pour l'utilisateur de pages ou de classeurs sur une table.

Une métaphore du web qui marche est celle du wiki, où l'on peut dynamiquement modifier l'organisation de l'interligence interne. Mais les pages wiki sont encore statiques en elles-mêmes. La métaphore adoptée par CREATI.SE est celle du "blik" (book en ligne) qui se veut la complétion logicielle du wiki ("bliki": le blik intelligent) réclamée par le "neb" et son architecture "autonomie/desserveurs".

Il s'agit ici de pouvoir intégrer simplement l'accès et l'interaction de tous les intelligrammes (références, connaissances, informations, pièces, applications, interapplications, systémiques opératives autonomes [SOA, ou "bot" en anglais], etc.) à travers les intellipages de sa pensée personnelle et, si possible, des présentations compatibles.

Le blik est l'outil nécessaire à la présentation "4D" (en évolution permanente) du plex.


Une Sénior Entreprise


CREATI.SE est administrativement une activité individuelle de la SCII [2] en création FJF : la continuation contributive ouverte de l'activité de JFC Morfin au sein de Tymnet/Extended Services et d'INTLNET. Son propos est d'exploiter les synergies R&D de son expérience, de sa multidisciplinarité et entre les projets qu'elle permet de susciter.
L'ambition est d'intérêt commun et - si des résultats financiers s'en dégagent à travers les droits intellectuels ainsi investis [3] - de consolider le patrimoine de FJF (mnème et droits) et un fonds d'aide au développement de projets multimatiques LIBRES (de Libre choix des utilisateurs).
  1. mathématiquement, est complexe ce qui est polylectique et non plus dialectique, c'est-à-dire que les décisions mettent en jeu plus de deux contraintes à la fois. La logique (qui présuppose l'exclusion des tiers) ne s'y applique plus directement. "Complexe" vient de complexus en latin : toile, web, tissu, maillé.
  2. Société Civile d'Intérêt Intergénérationnel.
  3. Selon le principe économique des Séniors Entreprises : "que, dans un délai d'accord préalable commun, chacune des ressources auxquelles elle fait appel doit rapporter au moins son juste coût, en argent ou en satisfaction, le surplus allant proportionnellement à qui en est à l'origine, quelles qu'en soit les modalités pratiques clairement préétablies."


Répertoire des Contributions Proposées


CREATI.SE propose sa contribution au lancement et à la gestion de projets qui vont souvent être synergie à partir de l'expérience de son Principal. Elle ne fait pas de différence entre projets d'intérêt commun et commerciaux. Un projet de contribution est une réponse, sujette à droits d'auteur, au besoin identifié de ses futurs utilisateurs. Les aspects économiques liés à ces droits et leurs modalités de mise en œuvre sont discutés au coup par coup avec son projet-mestre.
Ses contributions possibles à un projet préidentifié font l'objet d'un Répertoire.


Multimatique


Créatise a une approche multimatique de sa digitalité et de celle de ses projets. La multimatique est l'exploitation de capacités informatiques en nébularités (neb) "agoriques" (comme sur une agora, grand'place, etc. c.-à-d. tous tiers considérés). Les échanges y sont polylectiques.
Approche initiale des déploiements en réseaux distribués ou maillés de machines dédiées et/ou partagées (1970-1987), elle a été stratégiquement mise en veilleuse en raison des limitations contextuelles de TCP/IP. Les progrès de ce contexte (loi de Moore, augmentation de la bande passante, nouveaux langages) ont permis de lever progressivement ces limitations. Ceci a émergé avec le web, s'est étendu avec le cloud et va pouvoir s'épanouir dans les nebs.
Il est donc possible de pleinement renouer avec le cours innovant et synergique permis par l'approche multimatique dont le principal de Creatise a été un pionnier.
  • Elle aborde ce sujet par plusieurs propositions de contribution relevant d'une architectonique "anthropobotique" appliquée : une société d'hommes accompagnés de systémiques opératives autonomes (SOA, BOT en anglais) où la machine vise au plus-humain par l'intégration de la catalyse/extension en continuité de fonctions intellectuelles humaines, comme cela se passe déjà pour nos fonctions somatiques (vêtements, habitat, nourriture, transport, armes, musique, livres, médicaments, etc.).
  • Elle y voit une composante importante de développement de confort, de protection et même de nécessité dans la VAC et donc économique.